De 1981 à 1988

De gauche à droite : Dimitri Bodianski, Nicola Sirkis, Stéfane Sirkis, Dominik Nicolas.

~

Voici l'histoire d'un groupe qui naît au début des années 80, en pleine vague new-wave. L'histoire d'un groupe qui marqua très fortement le rock français, puis connut une traversée du désert médiatique durant une bonne partie des années 90, boudé par les radios qui ont fait leur succès et par la presse jeune qui les trouve soudainement "dépassés"

~

 

"Si vous avez manqué le début" :

Fin 1980. Banlieue sud de Paris. Une petite annonce dans le magazine "Rock & Folk" va être le début d'une grande aventure :

"Les Espions cherchent bassiste".

Dominique débarque pour une audition, et intègre le groupe.
Quelques semaines plus tard, c'est au tour de Nicola Sirkis (qui jouait déjà dans un groupe du même nom) d'auditionner en tant que chanteur.
Il ne sera pas retenu, mais Dominique et Nicola sympathisent.
Très vite, ils se retrouvent sur la même longueur d'onde et décident de monter leur propre groupe, en recrutant également le jeune saxo Dimitri Bodianski.
Complémentarité entre les textes imagés de Nicola et la sonorité nouvelle apportée par Dominique - Premier concert au Rose Bonbon en septembre 81 :

Indochine est né !

 

Février 82 : Premier 45 tours "Dizzidence Politik".

Arrive ensuite le quatrième mousquetaire : Stéphane Sirkis, le frère jumeau de Nicola.

Novembre 82, ils  enregistrent leur premier album en quelques jours. L'un des titres, "L'Aventurier", sera un tube cette année là.

Dans la foulée (fin 83), ils enchaînent sur un second album, "Le Péril Jaune". Les deux 45 tours extraits "Miss Paramount" "Kao Bang" plafonnent à 200 000 exemplaires.

Indochine est "lancé".

En 85, arrive le troisième album d'Indochine tout simplement intitulé "3". Album qui propulsera le groupe à la première place de la pop-rock française.

Fin 87, sortie de leur quatrième album : "7000 Danses".

Fin de la tournée triomphale de 1988, Dimitri tire sa révérence, préférant vivre pleinement sa récente paternité plutôt que de poursuivre la vie effrénée de star.

 

De 1989 à 1994

Dominik, Nicola, Stéfane.

~

Pour son cinquième album, "Le Baiser" (90), Indochine perdra en rythme commercial ce qu’il a gagné en maturité musicale.

93 : sortie de l'album "Un Jour Dans Notre Vie" (quasi ignoré des médias)

Fin de la tournée 94, c'est à présent au tour de Dominique de tirer sa révérence...

 

De 1994 à 1999

Nicola et Stéfane.

~

Avec le départ de Dominique, Nicola et Stéfane se remettent en question... 

Les conséquences de la décision de Dominique, jusqu'à présent responsable des mélodies d'Indochine, ne ressemblent en rien à celles qui ont succédé au départ de Dimitri en 89. Cette fois privé d'un membre vital, Indochine doit choisir entre poursuivre et disparaître. Après des mois de doutes, c'est la première solution que Stéfane et Nicola choisiront.

Cette rupture s'avérera en fin de compte être un nouveau départ. Et c'est ainsi qu'ils confieront à Alexandre Azaria  la co-composition du nouvel album "Wax" (96).

 

En 1999...

Nicola.

~

27 février, Stéfane s'en est allé...

En hommage à son frère, mais aussi par passion, Nicola décide de continuer l'aventure.

D'autant que Stéfane aura eu malgré tout le temps de graver, sur "Dancetaria", quelques sublimes accords...

Dernier demeurant de ce beau navire, la tête tournée vers le ciel,  Nicola mène désormais seul la barque. Ou presque...

 

~

Accueil


Indochine for ever...

http://www.indo4ever.com