Page 1 | Page 2 | Page 3 | Page 4 | Page 5 | Page 6 | Page 7 | Page 8 | Page 9 | Page 10

 

~ Indogirl (Jeanne) ~

Moi, le déclic date de novembre 2002. Je suis allée à leur concert et je me suis rendu compte 
que ce groupe n’allait pas me quitter jusqu'à sa fin (pas du tout proche). 
J’ai 12 ans et tout le monde sait que je les aime (c’est sur, avec mes t-shirts).
J’achète leurs CD petit à petit, et 1 message :
NICO ET INDO JE T’AIME.

_________________________________

~ Pauline ~

J'ai connu Indochine par L'Aventurier. C'était le soir du réveillon du 1er janvier 2002. Le premier réveillon que je passais sans mes parents, sans ma famille, j'avais alors 16 ans. Je ne connaissais pas, mais quand les premières notes se sont faites entendre, tout le monde a grimpé sur une chaise et a chanté. Puis, je ne me suis plus intéressée à ce groupe... Mais le vrai déclic fut quand j'ai entendu les premières notes de "J'Ai Demandé A La Lune". Je ne savais pas qui chantait la chanson... Pendant les grandes vacances, une amie m'a prêté 2 CDs d'Indo. Le premier : Paradize, puis Génération Indochine. Et c'est de ces 2 CDs qu'est partie ma folie Indochinoise. Peu de temps après, j'ai reçu Danceteria, puis j'ai commencé à écouter les albums les plus anciens auxquels j'ai tout de suite accroché !
Mon premier concert (ce fut le seul, mais il restera gravé dans ma mémoire), ce fut le 12 mars 2003, le jour de la Ste Justine. Je me suis dit quelle coïncidence ! 
Ce fut le bonheur pendant 2 heures environ, je n'ai pas vu le temps passer.
Mais mon meilleur souvenir restera quand un collègue m'a fait monter sur ses épaules pendant la chanson "Tes Yeux Noirs". Comme nous étions devant la scène, je me suis retrouvée quasi en face de Nicola Sirkis, que j'admire beaucoup, mais pas au point d'accrocher des posters partout. 
Je suis une fan musicale... (façon de parler) !
Indochine m'a accompagnée dans des moments très difficiles, mais aussi dans des instants de pur bonheur. Ce groupe a partagé à sa façon mes joies et mes peines, ma douleur et mon bonheur. J'ai ressenti tellement d'émotions en écoutant leurs chansons, parfois je sentais comme du réconfort, et des conseils. Combien de fois mes larmes se sont taries quand j'écoutais "Je n'embrasse pas", avec son magnifique "mais que c'est beau la vie". "Punishment Park" qui a accompagné tant de marches solitaires, "Peter Pan", chanson reprise en choeur avec une personne qui tient énormément à mes yeux et à mon coeur, et tant d'autres... La liste est tellement longue !
Indochine, tu resteras gravé dans ma mémoire, mais surtout dans mon coeur... à tout jamais...

_________________________________

~ Benoit ~

Mon déclic Indo à moi ça a été à la sortie d'Indo Live, un ami me l'a fait écouter et à partir de là c'était parti !
Depuis je me suis efforcé de trouver tous les albums d'Indo et celui de Nicola...

_________________________________

~ Vénusia ~

Mon déclic Indo remonte à mes 8 ans... Sur les ondes, j'entendais chanter mon prénom dans une chanson... "les cosaques attaquent Natacha" !, un lézard inquiétant sur la pochette du disque, il ne m'en fallait pas plus à l'époque pour que je l'achète ! Et l'aventure Indo à commencé. 
Si durant toutes les années qui ont suivi, je n'ai pas vraiment été fan au même titre que maintenant, j'écoutais et je suivais de loin en continuant d'apprécier, l'ampleur de cette passion s'est produite avec Indo-live. J'avais raté le concert près de chez moi où j'aurais dû me rendre et heureusement j'ai regardé un soir la retransmission à la télé : j'étais folle, je ne sais pas ce qui s'est produit à ce moment et pourquoi, mais ce sont des images qui m'ont marquée et depuis je n'ai plus décroché. Dancetaria... Paradize... deux tournées exceptionnelles qui ne font qu'aggrandir ma (notre) passion indochinoise ! Un album pour bientôt... Indochine à jamais...

_________________________________

~ BELLOSO85 ~

Automne 2001, je me cherche encore musicalement : je me sais juste attiré par le rock avec paroles françaises. 
C'est alors que j'entends "L'aventurier" à la radio qui me plait pas mal et je décide donc de télécharger 
d'autres chansons du groupe Indochine. Et c'est ainsi que je vais devenir petit à petit fan. Je dois préciser 
que si j'ai tout de suite aimé le style Indo, ça n'a pas été un coup de foudre. C'est un peu un amour qui s'est construit 
sur la durée et aujourd'hui ses fondations sont indestructibles.

_________________________________

~ Didier ~

Eh bien, moi, j'ai 15 ans, je suis fan depuis un peu plus d'1 an, mais je n'arrive pas à imaginer 
comment j'ai pu vivre sans Indo !!! Je crois que c'est vraiment la plus belle chose qui soit arrivé dans ma (courte) vie. 
Pour moi, le déclic a eu lieu grâce à "J'ai demandé à la Lune", en mai 2002, je crois.
Puis j'ai acheté Paradize, et là, j'ai eu un réel coup de foudre !!!!! J'ai écouté cet album en boucle pendant des 
mois jusqu'à ce que l'on m'offre Génération Indochine : je m'en suis voulu énormément d'avoir cet album, 
mais il a contribué à me rendre encore plus fan, alors je suis pardonnable... A partir de cette période, 
nous sommes devenues, ma meilleure amie et moi, de véritables fans "pures et dures", perpétuellement 
à la recherche de nouveaux albums, de singles, de news, répondant à tous ces imbéciles qui ne connaissent 
pas Indo (les plus beaux du monde) et se permettent quand même de les insulter (grrr !!!). 
Voilà l'histoire de ma passion, qui n'en est qu'à ses débuts, et qui ne fera qu'augmenter !

_________________________________

~ Michèle ~

Ma lettre va peut-être ressembler à beaucoup d'autres, mais mes sentiments pour Indochine sont tellement 
forts que j'éprouve un immense besoin d'écrire ce message... Pour ma part, je n'ai eu le déclic indo que très récemment... 
Je connaissais les tubes qui passaient à la radio, en soirées, je les adorais, mais je n'éprouvais pas encore 
cette passion que je ressens maintenant : je n'étais encore jamais allée à un concert... Il y a un an je suis allée 
les voir pour la première fois en concert à Reims, et là ça a été le véritable coup de foudre, je suis tombée 
complètement sous le charme de ce qui se dégageait de ce concert, la voix envoûtante de Nicola, la poésie 
des textes, la magie du son et de la scène, la chaleur du public... toute cette ambiance m'a transportée !!! 
A partir de là, je me suis plongée dans l'univers d'Indochine : j'ai immédiatement acheté l'album Paradize, 
les anciens albums, le DVD "Les divisions de la joie", j'ai découvert tous les textes dont je bois désormais 
les paroles, l'histoire du groupe... et puis je suis allée au concert à Bercy en juin... c'était fabuleux, magique, 
complètement enivrant, il y a une telle force qui se dégage de la scène et de toute la salle avec le
public envoûté... je n'ai qu'un seul regret, ne pas les avoir découvert plus tôt sur scène !!! Leur univers me 
transporte tellement, grâce à eux je vis des émotions tellement intenses... ce qui se dégage du regard de Nicola 
est indescriptible... je suis impatiente de découvrir le DVD du concert à Bercy !!! 
Merci, merci, merci Indochine et toi, Nicola, je t'aime ! J'espère que l'aventure Indochine continuera 
encore longtemps, de toutes façons vous serez à jamais dans le coeur de ce public qui 
vous aime à la folie !!! J'ai hâte de vous revoir au prochain concert !

_________________________________

~ Damien ~

Mon déclic indo a été il y a 7 ans.
Je n'écoutais pas grand chose à ce moment car mes parents écoutent toujours la même chose. 
Un jour j'ai décidé de fouiller dans les CDs de mon père et là, coup de foudre : Unita... 
Ma première écoute du fabuleux groupe allait alors commencer ainsi que mes recherches d'achats des CDs précédents.
Cela fait 7 ans que j'écoute ce groupe qui me fait rêver et jamais plus je ne m'en lasserai...
J'aimerai rajouter que ce site est le meilleur site sur le groupe Indochine que je connaisse à l'heure actuelle 
et j'aimerai remercier l'auteur du site de nous faire partager cette merveilleuse aventure qu'est celle du groupe Indochine...

_________________________________

~ FFDN ~

Moi j'ai eu le déclic indo avec Dancetaria... Et oui je suis une très jeune fan !!! Et depuis je me suis acheté tous les albums 
et il me manque juste Radio Indochine et Génération Indochine que j'ai bien du mal à me procurer.
Bisous à Boris, Nico, Marco, Oli... et une pensée pour mon ange gardien, Stef...

_________________________________

~ Amandine ~

Moi j'ai eu le coup de foudre pour "J'ai demandé à la lune" mais je ne connaissais pas du tout Indo ! 
Depuis que j'ai eu Paradize je rêve de les voir en concert !

_________________________________

~ Moi je veux vivre encore plus fort ~

Moi ça ne fait pas longtemps que j'aime Indochine car je n'ai que 14 ans !
Mon déclic est apparu lorsque j'ai vu une interview d'Indochine à la télé. 
Je leur ai trouvé un style que j'aime ! J'ai directement acheté l'album Paradize et ensuite Nuits Intimes et Dancetaria etc... 
Depuis je ne peux me passer de leur musique ! Elle me fait rêver et penser à la vie, et à toutes les choses qui peuvent nous arriver ! 
Je suis la seule à aimer Indochine dans mon collège, les autres trouvent que c'est de la "merde" 
et ils me traitent comme si j'écoutais Star Academy. Car pour eux la seule musique qui compte est le hard rock et le métal. 
Personnellement, j'aime bien mais les groupes qu'ils écoutent je les trouve trop commercial. 
Donc je n'ai qu'une seule chose à vous dire : Indochine est un groupe qui mérite sa carrière, et qui a enduré des événements durs ! 
Merci Indochine de nous amener dans votre monde !
VIVE INDOCHINE !!!

_________________________________

~ Dolorès ~

Mon déclic indo, la chanson "Je n'embrasse pas", depuis impossible de me passer d'eux !!!
Respect.

_________________________________

~ Clea ~

C'est ma meilleure amie qui m'a convertie. 
Avant la sortie de Paradize, mes influences musicales étaient Oasis, Placebo, Nirvana, Alanis Morissette, les Cramberries, pendant un temps j'ai écouté Manu Chao, et depuis quelques temps, je m'étais tournée vers le rock français. 
Mon chemin a donc croisé une première fois celui d’Indo il y a plus d'un un an lors de la diffusion de l'émission SLAP sur France 2. Jusqu'ici j'étais la parfaite «inculte» : pour moi ce groupe, c'était «L’aventurier» et «3 nuits par semaine», comme tout le monde. 
Ce soir là, j'étais chez mon amie à Toulouse, et déjà j'avais été frappée par la présence, la personnalité de Nicola. J'ai donc pris ma place pour aller les voir à St E le 1er Décembre dernier, par «curiosité» et aussi parce j'écoutais l'album de + en +.
C’est lors de ce concert que le déclic a eu lieu. J'ai été éblouie par tant de présence sur scène, tant de magie, tant d'osmose entre eux et nous. Je ne m’y attendais pas, et il s'est passé quelque chose en moi qui m'a profondément bouleversée. Et puis tout est allé très vite. Il fallait que je retourne les voir, c'était plus fort que moi, le 25 Mars à Tony Garnier, c'est sûr je serai là. 
Et c'est ainsi que ce qui ne devait être qu'un concert s'est rapidement transformé en 4 concerts cette année. Le 25 Mars, ce fut terrible, le meilleur concert de ma vie, et puis il y a eu l'épilogue 2 à St Etienne, la date a été rajoutée, l’occasion était trop belle, je l'ai saisie.
Un très beau moment, un super concert, j'étais au premier rang, des images gravées dans ma tête à l’infini. Et à Nîmes le X festival, un grand moment de bonheur.
En quelques mois je me suis mise à acheter tous les CD, les DVD, T-shirts et autres, à tapisser ma chambre de posters, à visiter les sites indochinois sur Internet, régulièrement, quotidiennement, à compter les jours qui me séparaient de chaque concert. 

Aujourd'hui ma passion est là, bien présente, mon amour a grandi, et je sais que ce n'est pas quelque chose de passager. Tous les jours leur musique m'accompagne, tous les soirs aussi. J'ai trouvé l'accord parfait entre leur musique, leur paroles, leur univers et ce que je pense, ce qui me touche profondément. J'ai trouvé dans Indo ce que je recherchais depuis longtemps chez un groupe, une joie incomparable, une plénitude. Alors cette année là ; je ne la regrette sûrement pas, je me demande encore comment j'ai fait pour passer à côté de tout ça avant. 
Chaque jour je remercie les fées de m'avoir permis de croiser votre chemin, les indoboys.
Alors merci, merci ; infiniment merci.

_________________________________

~ Pierre ~

Indochine !
Voilà, mon histoire est simple, j'ai 17 ans et j'habite à Paris...
Je n'étais pas un fan de rock mais lorsque j'étais plus petit mes parents écoutaient souvent Indochine. 
J'ai eu le coup de foudre sur les instrus, j'avais du mal à comprendre tout ce que disaient les chanteurs. 
J'ai eu une chaîne, je n'écoutais que des albums d'Indochine...
Maintenant je suis devenu un petit adolescent rebel qui fume, mange, dort, et qui, 
comme Dominique Nicolas (Indochine), est fâché avec l'école...
Je ne jure que part Indochine maintenant.
Indochine pour toujours...

_________________________________

~ Doniviace ~

Etant donné que je n'ai que 16 ans, ma découverte d'indo ne date que d'il y a quelques mois, 
avec l'album "Paradize", que je trouve tout simplement superbe ! Et puis j'ai commencé à m'acheter d'autres albums, 
comme "Indo Live" et je m'en suis fait prêter ("Unita", "Le Baiser", "Dancetaria"...), 
et ça a été une vraie révélation ! J'ai eu la chance de les voir en concert le 3 juin 2003 à Bercy (3.6.3 lundi prochain !), 
et ça a vraiment été magique ! L'ambiance était tellement chaleureuse, tellement bien ! 
J'aime tellement ce groupe, il a tellement changé des choses en moi.....
Je viens de perdre quelqu'un de cher, et je me suis réfugié dans la musique, spécialement Indochine. 
Ca m'a aidé à tenir le coup.
Merci pour tout ce que ce groupe fait, et merci à tous pour ces sites.

_________________________________

~ Pibfri2 ~

Aujourd'hui j'ai 14 ans et je ne suis fan d'Indo que depuis 1 an. En 2002, j'avais entendu "J'ai demandé à la lune". 
J'avais demandé qui chantait ça, on m'a dit que c'était Indochine mais je connaissais pas ! (J'ai honte !). 
J'ai vraiment eu le déclic en voyant le clip de "Mao Boy", (pour être très précise, c'est au moment 
où je vois sa grosse chaussure dans la flaque d'eau !). Enfin bon, tout m'a plu : 
les paroles, la mélodie, les guitares, la voix de Nicola... J'ai donc acheté "Paradize" qui a tourné 
en boucle dans ma chaîne Hi-Fi. J'ai emprunté le Birthday à un copain que j'ai gravé 
(c'était à l'époque où je n'achetais pratiquement pas de CDs), et là je suis tombée sous le choc : 
"L'Aventurier", "3ème Sexe", "Canary Bay", "Des Fleurs Pour Salinger"... 
Le 26 novembre 2002 je suis allée les voir à Montpellier parce que j'ai converti mon père, 
puis à Toulon le 30 mai 2003 et depuis je me languis les prochains concerts. 
J'ai presque tous les albums, ma collection Indochinoise commence à s'agrandir.
Alors voilà, pour moi Indo c'est ma vie, je ne lâcherais jamais ce groupe.
Et grâce à eux, ma culture musicale c'est élargie, j'écoute Placebo, Oasis, The Cure, 
The Smashing Pumpkins, Muse, Daisy Box...
P.S : Moi je trouve que les gens crachent beaucoup sur Indo, 
dans ma classe ils n'écoutent pratiquement que du rap ... mais je tiens le coup.

_________________________________

~ Seb ~

1986, j'ai 14 ans et ma grande soeur n'arrête pas de parler d'un Monte Cristo avec ses copines. 
Je questionne, j'interroge et elle me prête sont album 3. Là, claque, .......
J'achete ensuite les deux premiers et depuis rien ne m'a fait changer d'avis, même si j'ai un peu d'amertume 
avec ceux de mon age qui ont craché dessus pendant 10 ans et qui les encense aujourd'hui.
Et ce qui est cool c'est que mon petit bout de 10 ans est venu avec moi à Bercy, l'était super fier le papa !!!

_________________________________

~ Gauthier ~

J'ai connu Indochine lors d'un camp scout en écoutant le CD d'un de mes amis... C'était L'Aventurier. 
Depuis je suis un vrai fan et avec un ami à moi nous parcourons les sites 
et les salles afin d'avoir certaines choses sur Indochine.
Je pense qu'Indochine n'est pas prêt de s'arrêter, le public se renouvelle sans cesse. 
Ils ont commencé en 81 et je suis né en 86, mais je suis un vrai fan.

_________________________________

~ Ann ~

Un jour dans ma vie.

Indochine, je l'écoute depuis 1982. J'ai alors 22 ans et des rêves plein la tête. Durant 20 ans, je suis l'actualité musicale du groupe avec plus ou moins d'attention. Durant quelques années, malgré les critiques de certains journalistes (qui n'ont de journaliste que le nom) le groupe s'accroche parce que pour eux, ce n'est pas la célébrité qu'ils recherchent mais la sincérité de leur musique.

Enfin bref, arrive l'été 2002 et le festival de Dour. Je n'ai jamais assisté à un concert car la foule me fait peur mais là, c'est en extérieur et je suis près de chez moi. A 21 heures, la foule se masse près de la scène et étrangement, je ne vois plus cette marée humaine, je fixe la scène et c'est le déclic. 

Durant deux heures, je suis transportée dans une féerie musicale, la foule ne m'impressionne plus, je chante et je danse comme si j'étais seule dans ma maison.

Mes deux fils n'en croyaient pas leurs yeux (ni leurs oreilles d'ailleurs). Je me suis tellement investie dans ce concert que mon cadet décide de faire son travail de fin d'étude sur Indochine.

Nous avons fait des recherches ensemble pour réaliser un travail de 50 pages. Quel bonheur.

Je peux vous dire que depuis cet été 2002, je ne rate pas un concert d'Indochine (en Belgique et dans le Nord de la France).

J'espère de tout coeur qu'il reviendront à Dour bientôt et à Namur pour le X Festival.

En attendant, les CD nous aident à ne pas vieillir et à illuminer nos vies.

Merci à vous et une longue carrière pour vous c'est tout le mal que je leur souhaite.

_________________________________

~ Cécile ~

Moi je connais Indo depuis que j'ai 12 ans car ma meilleure amie l'écoutait et ça m'a tout de suite plu !!! 
Mais le vrai déclic était au concert de Paradize !!! (Et oui comme beaucoup !). 
Il se dégage une énergie positive à ces concerts, c'est extraordinaire ! 
Alors surtout Indo, continue, c'est que du bonheur !!!

 

 

Page 1 | Page 2 | Page 3 | Page 4 | Page 5 | Page 6 | Page 7 | Page 8 | Page 9 | Page 10

 

Déclic indo

...

Accueil


Indochine for ever...

http://www.indo4ever.com